Historique de l'organisation

418-527-1196
819-374-6708 (télécopieur)

C.P. 1268
Trois-Rivières QC G9A 5K8

Historique de l'organisation

En 1940, l’Association des Expositions du Québec voit le jour, mais est dissoute l’année suivante en raison de la guerre. Cette guerre rend l’existence des expositions agricoles très précaire. Au début des années 50, le droit d’association est devenu la seule avenue envisageable. Les dirigeants des expositions sentent l’urgence et doivent agir.

En 1953, un mémoire très intéressant, qui portait sur la précarité financière des expositions canadiennes, a été approuvé par cette association en vue de le présenter au Ministère Fédéral de l’Agriculture. En plus de cette difficulté pécuniaire, les expositions canadiennes semblaient souffrir d’une mauvaise presse à leur endroit. En effet, le « Farm Quarterly », dans son numéro de l’Automne 1954, contient un article s’intitulant « Are Shows Slipping? » (Les expositions perdent-elles du terrain?). L’auteur, M. Charles R. Koch, souligne nombre de problèmes importants résultants de nos normes actuelles de jugement et qui semblent encourager une préparation excessive des animaux. Il pointe tout particulièrement les classes d’élevage et de marché des animaux de boucherie.

Devant l’urgence de la situation et étant donné que la mission des expositions agricoles au Québec est d’améliorer l’agriculture sous toutes ses formes et le commerce des animaux et de la machinerie agricole, la décision est prise, l’union fera la force. Il faut mettre ses expériences et son expertise en commun. C’est avec cette idée en tête que le 15 juin 1955 à 10h, se déroule, pour une deuxième fois, la réunion de la fondation de l’Association des Expositions du Québec.

Monsieur le Commissaire Labrecque, représentant du Ministère de l’Agriculture, affirme la nécessité de former une association. Selon lui, une exposition ne peut simplement pas être uniquement agricole, car il lui faut de l’argent pour lui permettre de boucler ses états financiers. Malgré l’intérêt du gouvernement, il désire ne pas s’en mêler, car cette association se doit d’être autonome. C’est donc Monsieur J.-A. Ste-Marie, de l’Exposition de Sherbrooke, qui est élu premier président de l’association.

Au départ, 35 expositions agricoles couvrant l’ensemble du territoire québécois étaient membres de l’AEAQ. Les premiers mandats des dirigeants concernaient surtout la standardisation des règlements et des classes pour les nombreux concours d’animaux et de développement de normes sanitaires adéquates. Au fil des ans, le nombre d’expositions membres de l’association a connu certaines augmentations, principalement dues à des scissions et à l’expansion des Sociétés/Corporations d’agriculture, pour atteindre le sommet de 40 expositions en 1996.

Comme les expositions agricoles ont pris beaucoup d’ampleur avec les années et qu’elles constituent maintenant des événements majeurs dans la plupart des régions où elles se déroulent, l’AEAQ est devenue le point de chute de toutes les informations concernant les nouvelles exigences et réglementations affectant l’organisation de ces expositions agricoles.

Album souvenir du 50e anniversaire (en français)